Venez rencontrer les acteurs de la Finance

Nous avons le plaisir d’annoncer que le 29 septembre à 18h30, la communauté de l’AIF (Armenian In Finance), se réunira au Cercle de l’Union Interalliée et que vous pouvez y participer.

Armenians in Finance supprime les frontières géographiques et industrielles, et cet événement sera consacré aux technologies à forte croissance, au capital-risque et à l’innovation.

Ces dernières années, l’Arménie a été désignée comme « le prochain centre technologique mondial » et nous assistons à un boom de l’innovation mené par les Arméniens, tant en Arménie que dans le monde entier, avec de nombreuses histoires de réussite de fondateurs qui créent des géants technologiques de nouvelle génération.

Cet événement réunira des entrepreneurs arméniens de premier plan, des investisseurs en capital-risque et des professionnels de la technologie.

L’événement comprendra une soirée de réception avec boissons et canapés, suivie de présentations sur divers sujets d’actualité concernant l’Arménie, la technologie et le capital-risque, et bien sûr de nombreux contacts.

Hydrogène vert en Arménie

Le groupe SOLGES-ENERGY et la Fondation COAF ont signé un partenariat en vue de développer un Démonstrateur Industriel de Smart Grid intégrant une chaine complète de production d’hydrogène VERT, à partir d’une source d’énergie renouvelable. Le projet sera développé dès 2023 pour alimenter le SMART Center de Debet et ses différentes installations (centre de formation, centre de séminaires, hôtel et restauration…) puis, dans un second temps, l’ensemble de la commune. 

La signature de ce partenariat s’est déroulée le 29 juin dernier au cours des IVèmes Assises de la Coopération Décentralisée au siège de la Métropole de Lyon, en présence notamment du Vice-Ministre des Infrastructures et de l’Administration Territoriale d’Arménie, Vatché Terteryan, ainsi que de Mesdames les Ambassadrices de France, Anne Louyot, et d’Arménie, Hasmik Tolmajyan. 

Le Groupe SOLGES-ENERGY ambitionne d’implanter en Arménie toute la filière hydrogène dans le cadre de partenariats industriels et scientifiques avec les laboratoires de recherche et les entreprises françaises, leaders mondiaux de cette technologie.

Pour le Groupe SOLGES-ENERGY, ce projet est le prélude à d’autres déploiements opérationnels à grande échelle qui sont d’ores et déjà en cours de développement en Arménie et, à terme, dans la région. L’Arménie en effet, au-delà de son marché domestique, offre pour les entreprises françaises une vitrine technologique exceptionnelle face aux marchés tout proches de l’espace économique eurasiatique, des pays du Golfe et de l’Iran.

« Un modèle innovant de transition énergétique est en train de se construire à l’échelle d’un pays entier… C’est en Arménie, et c’est nulle part ailleurs ! »

VIVAtechnology commence mercredi !

Le salon des Startups et de la Technologie, initié par Les Echos et Publicis sera à nouveau l’occasion de rencontrer les acteurs de l’innovation.

En 2019 nous avions organisé le premier pavillon Arménien, cette année c’est le Ministère arménien de l’Industrie HighTech qui a pris le relai.

17 entreprises du secteur participeront au cet événement majeur, sur le stand J01.

L’événement réunira ces startups arméniennes à fort potentiel, ayant l’opportunité d’attirer l’attention des principaux représentants du monde de l’innovation et de conclure des accords prometteurs.

Samedi 18 sera la journée grand public avec un billet d’entrée plus abordable à retrouver sur la billetterie, pour les professionnels (startups, investisseurs, …) les pass pour mercredi à vendredi sont ici.

En avant première, la présentation de toutes les société innovantes arméniennes:

Relq … saison 2 !

RELQ termine sa première année d’exploitation et nous sommes ravis des résultats. Nous avons diplômés une quinzaine de personnes : femmes, vétérans de la guerre, jeunes et moins jeunes, en bonne santé ou non. Et lançons dans la foulée deux nouvelles promotions de 20/25 personnes. Tout cela a été possible grâce à vous : nos soutiens de la première heure.

Les diplomés

Vous l’avez compris, RELQ fonctionne à plein régime. 80% de nos étudiants ont obtenu leurs diplômes. Les candidatures se comptent en centaines. Les équipes pédagogiques sont sur-motivées. 

En parallèle, l’arrivée massive en Arménie d’entreprises de la tech russe va continuer de booster le marché du recrutement dans l’informatique et attirer de plus en plus de gens en reconversion professionnelle.

C’est pourquoi, nous sommes fiers de vous annoncer que nous souhaitons développer notre capacité d’accueil pour être en mesure de former 150 personnes en 2023.

L’équipe RELQ tout juste d’Arménie et vous propose de relater cette expérience formidable de sa semaine riche en événements !

Inscrivez-vous pour un Zoom jeudi 9 à 18h.

L’équipe RELQ

Dans ce cadre, nous allons lancer notre deuxième levée de fonds auprès d’institutionnels comme de particuliers. Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez utiliser cette cagnotte du G2IA fléchée sur RELQ. Ces dons donnent lieu à une réduction de 60% via le CERFA émis par le G2IA.

Propulsé par HelloAsso

A propos il va sans dire que nous tenons à remercier chacun d’entre vous qui a contribué à lancer RELQ. 

Enfin, nous remercions chaleureusement nos sponsors institutionnels: Amundi-Acba, Simplon.co, le Fonds Arménien de France, G2ia, Armenia Peace Initiative, la région Île-de-France, la région Auvergne Rhônes Alpes, Hadès Patrimoine.

Les interviews sur les chaînes arméniennes :

Participez au développement en Arménie

ArmGov

Le programme iGorts reprend cette année et il vous est possible de vous porter candidat jusqu’au 30 avril sur ce lien.

iGorts est un programme exceptionnel qui permet aux spécialistes arméniens de la diaspora d’apporter leurs connaissances et leur expérience pendant un an, de travailler dans leur pays d’origine et d’avoir un impact significatif.

La République d’Arménie finance entièrement ce programme, et tous les candidats acceptés recevront :

  • Un billet d’avion aller-retour ;
  • Une indemnisation mensuelle de 336 000 AMD pour couvrir les frais de logement ;
  • Une assurance médicale d’urgence ;
  • Un permis de résidence gratuit d’un an.

Les participants viendront de dizaines de pays, auront un réseau de spécialistes de la diaspora et travailleront dans plus de 25 départements d’Arménie et d’Artsakh.

Au cours des deux dernières années, 100 experts ont déjà participé au programme en Arménie, et certains d’entre eux occupent désormais des postes à hautes responsabilités dans le secteur public.

Vous trouverez de plus amples détails sur la dernière lettre d’information du commissariat à la Diaspora.

Ambitions France-Arménie

Le 9 mars dernier, un événement de haut niveau a été organisé à l’occasion des 30 ans de coopération entre la France et l’Arménie à laquelle plusieurs membres du G2IA ont participé. Cet événement était coordonné par Jean-Baptiste LEMOYNE, ministre délégué aux affaires étrangères et Ararat MIRZOIAN, ministre arménien des affaires étrangères, il a été clôturé par une allocution de Nikol PACHINIAN, Premier ministre du gouvernement de la République d’Arménie et d’Emmanuel MACRON, président de la République.

Discours de clôture

Plusieurs ateliers ont été organisés afin de traduire en actions structurantes les objectifs définis dans la Feuille de route économique franco-arménienne signée le 9 décembre 2021 par les deux gouvernements. A travers cet engagement, la France et l’Arménie se sont donné un cap, qu’elles entendent traduire rapidement en actions.

Michel Pazoumian en a profité pour présenter les actions qu’il mène avec succès dans le Tavush et les nouvelles initiatives qui accompagneront le développement du pays.

Michel Pazoumian intervenant en table ronde

Cyril Harpoutlian, fondateur de Relq, a suivi la table ronde Education et su retenir l’attention de Kristina Aznavour, Youri Djorkaeff et Artur Martirossian, vice-ministre arménien de l’éducation en exposant les résultats et les prochaines étapes de la formation.

Sasun Saugy est intervenu lors de la table ronde Economie, développement durable, nouvelles technologies, tourisme, en présence de Gnel SANOSSIAN, ministre arménien de l’administration territoriale et des infrastructures, et de Mané ADAMIAN, conseillère au cabinet du vice-Premier ministre arménien pour les affaires économiques.

Il a ainsi pu proposer d’initier une démarche autour du programme PAGOF (Programme d’Appui aux Gouvernements Ouverts Francophones)

Cette expérience française profite déjà depuis 2017 à des pays francophones africains.

Sausun Saugy présente le programme PAGOF

L’Arménie, membre de la francophonie, pourrait bénéficier de ce programme si son gouvernement et la société civile souhaitaient accélérer les initiatives engagées. 

Le G2iA a proposé à l’occasion de cette conférence Ambitions France Arménie, une initiative visant à organiser une mission d’experts français de la donnée publique ouverte, afin de faire un retour d’expérience des 11 années et un bilan de la feuille de route OGP (Open Government Partnership) arménien.

Cette mission de prise de connaissance et de diagnostic permettra d’identifier les axes et priorités de l’Arménie sur ce domaine d’innovation centrée sur la donnée ouverte. Dans une perspective optimiste, elle pourrait permettre de fonder les premières briques de l’engagement de l’Arménie dans le programme PAGOF.

Elle contribuera à la politique de partenariat et des besoins transfert d’expérience et de compétences vers l’Arménie, évoqués durant les échanges à l’occasion de ces 30 ans de coopération économique franco-arménienne.

Toutes les initiatives sont les bienvenues aussi n’hésitez pas à vous faire connaître en nous écrivant pour proposer votre projet de coopération ou vos compétences.

4 étudiants ont besoin de notre aide

Oui, 7 jeunes arméniens vont participer au CaseKey Business case Competition, 4 étudiants, 1 coach et 2 organisateurs !

Il s’agit d’un concours d’entrepreneuriat pour d’excellents étudiants et jeunes professionnels, indépendamment de leur expertise ou de leurs antécédents, avec une aspiration à élever les entreprises arméniennes sur les terrains de jeux locaux et mondiaux. Pour concourir, les participants se répartissent en équipes de 3 à 5 personnes. Les équipes passent ensuite des sessions de coaching et de formation, lisent un business case et apportent une solution au problème ou à la situation présentée dans le cas. Cette solution est présentée aux juges sous forme d’analyse verbale et de présentation. L’équipe avec la meilleure solution remporte le concours.

L’année dernière, ils ont organisé puis participé au premier concours d’analyse de cas CaseKey en Arménie et ont obtenu des résultats étonnants.

Sur la base de la qualité des équipes participantes, l’une d’entre elles a été invitée à participer à international business case competition event, qui se tiendra en Floride, aux États-Unis, en mars. L’événement réunira des équipes du monde entier. C’est la première fois qu’une équipe arménienne participe à un tel événement.

La première étape la plus difficile est franchie, nous avons reçu une invitation officielle de la Floride, et tous les membres de l’équipe, y compris l’entraîneur, ont obtenu leur visa américain de non-immigrant.

Pour pouvoir réaliser tout cela, nous avons besoin d’environ 20 000 $ US dont voici la répartition :

1. Frais de demande de visa américain – 6 x 160 $ ​​= 960 $ / Déjà couvert de notre côté

2. Frais d’admission au concours – 1000 $ / Déjà couvert de notre côté

3. Billets d’avion – 7 x 1 000 $ – 1 100 $ = 7 000 $ – 7 700 $

4. Réservation d’hôtel – L’ensemble de l’événement sera organisé dans un hôtel spécifique, où séjourneront tous les délégués de différentes universités du monde entier. Ils ont fourni un tarif spécial (30% de réduction) – 4 chambres x 1612,5 $ = 6450 $

5. Coûts alimentaires – 7 x 10 jours x 3 fois x 13 $ – 18 $ = 3 000 $ environ

Pour participer à cette belle aventure, vous pouvez faire un don via la cagnotte GoFundMe.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur les membres de l’équipe participante :

  • Arshak Karapetyan: Team Lead
  • Hovhannes AtabekyanCoach, Partenaire Associé chez CIVITTA
  • Hovhannes Yeritsyan: Chargé de mission “Future Today” Kolba Lab
  • Knarik Baghdasaryan: 4ème année de licence à l’Université d’Etat d’Erevan. Majeure Economie et Gestion.
  • Albina Hakobyan: 4ème année de Licence à l’Université Française d’Arménie. Majeure Informatique.
  • Tatevik Danghyan: 3ème année de licence à l’Université Américaine d’Arménie. Majeure Commerce et Economie.
  • Davit Karapetyan: 1ère année de licence à l’Université Américaine d’Arménie. Majeure Commerce et Economie.

Tous les membres de l’équipe ont passé plusieurs étapes de sélection. Ils ont postulé via un appel à candidatures ouvert au printemps 2021 et ont ensuite été interviewés par le comité directeur du concours de cas CaseKey (taux d’acceptation de 35%). Plus tard, ils ont passé 4,5 mois de coaching et ont participé à diverses sessions de formation dispensées par les meilleurs experts du domaine. Afin de les sélectionner, un examen écrit et des entretiens oraux ont été organisés. Ils ont été sélectionnés parmi 16 candidats qualifiés. En tant qu’examen écrit, ils devaient résoudre un micro-cas et préparer une présentation en 3 heures sans aucun accès à Internet. Le cas fourni, la solution et les présentations préparées étaient entièrement en anglais.

A la rencontre de la diaspora

Nous sommes invités (pour ceux qui peuvent) à une rencontre avec Zareh Sinanyan, le Haut-Commissaire à la diaspora, le vendredi 11 février à 18h au Cercle de l’Union Interalliée sis 33 rue du faubourg Saint Honoré Paris 8ème.

Nous vous prévenons bien tard et vous prions de bien vouloir nous en excuser mais si vous êtes intéressés merci de nous faire un retour par email avant ce soir.

L’objectif de cette rencontre est de faire connaissance avec les entrepreneurs/professionnels de la communauté arménienne de France et Zareh Sinayan viendra:

  • Présenter le programme du Haut-Commissariat à la Diaspora
  • Comprendre les problèmes que peuvent rencontrer les associations/membres de la diaspora et voir les solutions qui peuvent y être apportées
  • Prendre connaissance des activités réalisées par les associations arméniennes de France
  • Discuter des axes d’élargissement de la coopération avec les associations arméniennes

Géopolitique de l’Arménie

Devant les nombreuses questions qui se posent depuis la guerre des 44 jours, voici un ouvrage tout autant pédagogique que prospectif.

Tigrane Yegavian est chercheur au Centre français de recherche sur le renseignement et connu pour ses interventions régulières sur la géopolitique. Dans ce livre il aborde les aspects historiques, géographiques et politiques de la spécificité arménienne et propose des pistes de réflexion pour l’avenir.

Le géostratégie Gérard Chaliand écrit dans sa préface : « Tout cela est finement perçu par Tigrane Yégavian qui donne avec ce livre une contribution de grande valeur pour comprendre les événements de septembre 2020, aboutissement d’un aveuglement collectif montrant à quel point l’absence d’une tradition étatique est coûteuse. Sans doute l’au- teur n’insiste-t-il pas assez sur le caractère dramatique de la démographie (moins de 2 millions officieusement). Cependant, cette Géopolitique de l’Arménie, par sa lucidité, représente un tour de force. »

Pour commander le livre, rendez-vous sur le site Bibliomonde

Une histoire de Soi(e)

Anahit a accompagné beaucoup de projets de l’association et nombreux sont ceux qui ont eu le bonheur de la croiser en France comme en Arménie.

Mais saviez-vous qu’elle crée de superbes foulards en soie ?

Pour en offrir, il vous suffit de lui écrire avec votre (ou vos) choix et de finaliser la logistique.

Excellentes Fêtes à vous tous !