Vins d’Arménie, le début d’un engouement !

Le 21 février, une trentaine de convives se sont retrouvés au restaurant Chez Bedros, à Issy les moulineaux, pour déguster 6 rouges et un blanc, caractéristiques des vins d’Arménie.

Anahit Davtyan, qui représentait la veille l’Académie du vin arménien durant les tables rondes de l’exposition Vinisud à Montpellier (70 000 visiteurs en 2 jours), a commenté les caractéristiques de ces vins pour nourrir le palais et l’esprit. Cette soirée a été aussi l’occasion d’exposer aux membres du G2iA, un projet de promotion du vin Arménien en France en partenariat avec l’Académie du vin Arménien. Depuis quelques années les vins d’Arménie arrivent à rivaliser avec des standards européens, avec une touche d’originalité et d’authenticité qui ne peut pas laisser l’amateur de vin indifférent.

Le G2iA, dont les membres ont été dans les années 90, les premiers à avoir cette vision et à avoir investi auprès de quelques producteurs a souhaité marquer ce tournant en organisant une soirée dégustation pour initier une démarche de promotion du vin Arménien en France. Alain Daronian, ancien vice président du G2IA jusqu’aux années 2000 a déclaré “La boucle est bouclée, en partant d’une culture du raisin exclusivement réservée au Cognac, sans culture entretenue durant la période soviétique, le pays aujourd’hui produit plusieurs vins, de bonne qualité, avec des cépages locaux authentiques et à même de susciter un intérêt important auprès des amateurs de vins du monde entier”.

Enfin, au delà de la dégustation, un système de commande a été mis en place par l’association, pour organiser des groupages et si nécessaire de l’importation, en liaison avec les entreprises qui assurent déjà un bon niveau d’approvisionnement en vins d’Arménie.

Cette soirée est sans aucun doute la première d’une série qui proposera un nouveau terrain de jeu aux amateurs de vins en France !

Ci-dessous le reportage de la TV Arménienne sur cette soirée :

Blockchain : 2018 début de la généralisation ?

Antoine Yeretzian, cofondateur de Blockchain France, nous fait le plaisir de venir débattre des dernières évolutions de cette technologie qui a tant fait parler d’elle ces derniers temps avec le Bitcoin.

De nombreux services sont nés autour du Blockchain et commencent à devenir industriels. 

Alors, bulle ou réalité ? Venez partager nos réflexions autour des questions suivantes :

  • Qu’est-ce que la blockchain et pourquoi elle est importante ?
  • Quels sont les secteurs et les entreprises qui seront concernés et comment s’y préparent-ils ?
  • Quelle réalité derrière le buzz ?

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 13 février à 19h30

Arménie, l’art dans la transmission

Anahit Dasseux Ter Mesropian et Serge Avedikian viendront nous parler de ce projet de son histoire, du tournage et des perspectives.

Il existe aujourd’hui un monde artistique arménien en France et qui s’exprime, réfléchit à son identité, son histoire, mais toujours avec ce souci d’être, dans le même temps, profondément ancré dans la culture française. Pour témoigner de cette richesse culturelle, ils ont choisi de faire un film documentaire qui a pour ambition de raconter ce lien et sa transmission, en mettant en valeur la force créatrice des artistes d’origine arménienne à travers les générations.

Le portrait de ces artistes qui ont accepté de raconter leur histoire et ce qui les avait amenés à la création artistique, ainsi que leurs enfants, devenus artistes à leur tour nous promet un film passionant qui sera diffusé en avril sur TV5.

Anahit Dasseux Ter Mesropian nous fera part de cette belle histoire qu’elle a initié et des opportunités pour chacun d’entre nous.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 12 février 2019 à 19h30