The Economist félicite l’Arménie

Chaque année, ce grand journal économique effectue le classement des pays qui ont le plus progressé.

Cette année, ce sont la Malaisie, l’Ethiopie et l’Arménie qui sont analysés pour leurs indéniables progrès, tant économiques que démocratiques, et c’est l’Arménie qui est mise à l’honneur.

Le paragraphe sur l’Arménie :

“Et en Arménie, c’est exactement ce qui semble s’être produit. Le président, Serge Sarkissian, a tenté d’esquiver les limites de son mandat en se faisant nommer Premier ministre. Les rues ont éclaté en signe de protestation. Nikol Pashinyan, ancien journaliste et député charismatique et barbu, a été porté au pouvoir, légalement et proprement, par une vague de révulsion contre la corruption et l’incompétence. Sa nouvelle alliance politique a recueilli 70% des suffrages lors d’élections ultérieures.

Un oligarche putinesque a été éjecté et personne n’a été tué. La Russie n’a pas trouvé de motif pour intervenir. Un point d’attention: le désagréable conflit territorial entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan n’a pas été résolu et pourrait s’enflammer à nouveau.

Cependant, cette nation ancienne et souvent mal dirigée dans une région turbulente a une chance de démocratie et de renouveau. Pour cette raison, l’Arménie est notre pays de l’année. Shnorhavorum yem! “

Source : The Economist Country of the year 2018

6000 ans de tradition viticole

La conférence 6000 ans de tradition viticole en Arménie fait le plein à la mairie du neuf

Le 6 décembre dernier, le G2iA et la Fondation du vin de l’Arménie ont organisé avec le soutien de la mairie du 9e arrondissement et l’ambassade d’Arménie, une conférence sur 6000 ans d’histoire et de tradition vin viticole en Arménie.

Après le mot de bienvenue du premier adjoint au maire, Alexis Govciyan, et Son excellence Mme Hasmik Tolmajian, la conférence a permis de découvrir les exposés de Mme Nazenie Garibian, vice ministre de la culture de la république d’Arménie. Passionnée d’histoire du vin, la vice ministre a mis en perspective la renaissance actuelle de la viticulture dans le pays sur une histoire de 6 000 ans. Ensuite, Mme Zara Muradyan, directrice de la fondation du vin en Arménie et Anahit Davtyan sa représentante en France, ont exposé les chiffres et le contexte économique de la viticulture en Arménie avec la priorité économique et l’importance de la communication pour l’image du pays. Enfin André Deyrieux, consultant en stratégie oeunotouristique, dirigeant de la plate forme de services wine & tourisme consulting est intervenu pour exposer tous les atouts pour développer l’attractivité de l’Arménie dans ce secteur.

Parmi près de 200 participants, Mme Burkli maire du 9e arrondissement, M Sylvain Maillard député de la 1e circonscription de Paris, ont découvert auprès de quelques autres personnalités cette richesse historique en pleine renaissance en Arménie, avec le soutien actif du gouvernement.

La politique de promotion, dont la fondation du vin d’Arménie en est l’instrument en liaison avec les producteurs, vise dans les prochaines années à faire une place visible pour l’Arménie dans la carte des vins et des destinations oenotouristiques du monde. Les richesses archéologiques, la tradition et la symbolique chrétienne du vin, les sites au pied du mont Ararat, les cépages endémiques donnant une identité gustative totalement spécifique aux productions locales sont autant d’atouts et arguments à travailler pour réaliser rapidement cette ambition.

Un grand merci à la mairie du 9e arrondissement pour l’organisation de cette conférence qui était une première en France à cette échelle, ainsi que la fondation du vin d’arménie et l’ensemble des producteurs qui avaient fourni les vins à déguster après la conférence. Ariats, Karas, Tus, Old Bridge, Voskevaz, Van Ardi, Noya Tapan, Armas, sont des noms de productions que la fondation des vins avait emmené avec elle spécialement d’Arménie pour la soirée et que nous espérons voir bientôt intégralement importés.

En effet, seules 2 de ces productions sont actuellement importées en france, et nombre de participants souhaitaient savoir ou pouvaient s’acheter ces vins. La prochaine étape vise évidemment à apporter une réponse pratique à cette question.

Champagnes d’exception

Pour les Fêtes qui arrivent, Nathalie Davoudian nous propose de découvrir quelques champagnes d’exception !

Chacun Ses Bulles a donc sélectionné pour les adhérents du G2iA des champagnes confidentiels élaborés selon une charte exigeante. Les cuvées proposées sont issues de cultures préservant la bio-diversité et le terroir, et élaborée le plus naturellement possible.

Embarquez pour un voyage hors du temps, à la recherche de la quintessence de chaque arôme… Découvrez une collection de champagnes qui resteront longtemps dans votre mémoire.

A offrir ou à servir… Mais à déguster tout simplement pour vivre l’instant présent.

Toute l’information sur la plaquette ci-après :