Dîner avec Daniel Bilalian

En 1942, les nazis, ouvrent en Ukraine, près de la frontière Polonaise, un camp disciplinaire destiné à briser à tout jamais les prisonniers de guerre français récidivistes de l’évasion. Qualifié par Winston Churchill d’enfer, le camp de Rawa Ruska aura vu passer plus de 15 000 prisonniers mais n’aura pas pu venir a bout de tous qui ne cèdent rien, malgré les exécutions, épuisement, les maladies ou la dysenterie. Ils enterrent dignement leurs morts, celèbrent avec panache le 14 juillet et affrontent sans peur la menace des mitrailleuses.

Plus de 70 ans après la libération, les descendants des survivants de ce camp continuent à cultiver la mémoire de leurs parents ou grand parents dans le cadre de l ‘association « ceux de Rawa Ruska et leurs descendants ».

A travers son travail de journaliste, Daniel Bilalian avait largement contribué à ce devoir de mémoire qui aujourd’hui intéresse des historiens, pour documenter une page sombre de l’histoire Européenne.

La conférence sera l’occasion de rappeler cette page et de faire le point sur les travaux en cours avec les descendants de ces prisonniers . . . et montrer à l’occasion de la réédition de ce livre, l’importance du devoir de mémoire dans une période de perte et de recherche de repères.

Elle sera animée par Bruno Chauvel, petit fils d’un survivant du camp de Rawa Ruska et trésorier du G2IA et Daniel Bilalian, journaliste et présentateur de télévision Français, Daniel Bilalian fut, durant onze ans (de 2005 à 2016) le directeur des sports de France Télévisions.

Restaurant Le Petit Marguery – Rive droite, 64 avenue des Ternes, 75017 Paris le 26 novembre 2019 à 18h00

Inscrivez-vous avant le 20 novembre avec le formulaire ci-dessous … puis procédez au règlement du dîner (40 euros pour les membres, 50 euros non-membres) en carte bancaire.

Dîner de gala au bénéfice de l’Université française en Arménie

La Région Ile-de-France et l’Université française en Arménie organisent le 12 juin 2019 un dîner de gala pour soutenir la construction du nouveau campus de l’université.

Ce dîner, en présence de Madame Valérie Pécresse, S.E. Monsieur Jonathan Lacôte, S.E. Madame Hasmik Tolmajian, invité d’honneur : Monsieur Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME Paris Ile-de-France, présenté par Monsieur Serge Avédikian, sera l’occasion de découvrir le projet UFAR20+ et de participer au choix des noms des futurs salles de cours du campus.

Si vous souhaitez participer à cet événement à la table G2IA, écrivez-nous rapidement à presidence@g2ia.fr

Un super ordinateur en Arménie

Création d’un centre de calcul à haute performance en Arménie

Enjeux et perspectives de l’écosystème en construction
par Pierre Henri Cros et Michel Daydé (*)

La collaboration entre les Universités de Toulouse et l’Académie National des Sciences de la République Arménienne, a débuté au début des années 2000, a été consolidée dans un premier temps par la signature à l’Elysée en mars 2017 d’un accord de création d’une formation co-diplomante de licence en math-info.

Suite au don par l’Université de Toulouse d’un superordinateur Bull,  un accord portant sur la création d’un centre national de HPC d’Arménie  est signé en octobre 2018 entre les eu pays à l’ambassade de France en Arménie.

Ce don est accompagné par des projets de développement, qui ont le soutien d’institutions françaises comme meteo france.

Le diner sera l’occasion d’exposer l’historique de ce projet, les perspectives de développement économique en Arménie qu’il peut favoriser ainsi que les investissements nécessaires à son accélération.

Présentation des  conférenciers :

  • Pierre Henri Cros Chargé de prospective et partenariats de l’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse de l’UT3 Paul Sabatier)
  • Michel Dayde, Directeur de l’IRIT et chargé de mission HPC du CNRS
     

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 12 mars 2019 à 19h30

Arménie(s), Le temps des Artistes

Art et transmission 

Film documentaire écrit par Anahit Dasseux Ter Mesropian

Réalisé par David Vital Durand

En quoi l’identité des parents artistes se transmet entre générations ?

De quoi l’héritage millénaire artistique Arménien se caractérise ?

Pour aborder ce thème complexe et universel et découvrir la genèse du film, le dîner du G2iA du 12 février réunissait Anahit, Serge et Guillaume pour faire le point sur sa production autour de l’auteure. 

LE SUJET DU FILM:

Il existe aujourd’hui un monde artistique arménien en France et qui s’exprime, réfléchit à son identité, son histoire, mais toujours avec ce souci d’être, dans le même temps, profondément ancré dans la culture française. Pour témoigner de cette richesse culturelle, ils ont choisi de faire un film documentaire qui a pour ambition de raconter ce lien et sa transmission, en mettant en valeur la force créatrice des artistes d’origine arménienne à travers les générations.

Le portrait de ces artistes qui ont accepté de raconter leur histoire et ce qui les avait amenés à la création artistique, ainsi que leurs enfants, devenus artistes à leur tour nous promet un film passionnant qui sera diffusé en avril sur TV5, en format 52 minutes.

Le film sera aussi projeté à Erevan le 17 Mars, lors du festival du film Francophone organisé par l’Ambassade de France.

Les grands artistes que sont Robert Guédiguian, Simon Abkarian, Atom Egoyan, Arsinée Khandjian, Dan et Macha Gharibian, Claude Tchamitchian et Serge Avédikian, mais aussi Artavazd Pelechian en Arménie, apportent un témoignage inédit, plein d’émotions. Et leurs enfants, devenus artistes aussi, nous parlent de leur héritage, de leur vécu familial et de la transmission qu’ils ont reçue.

Le dîner conférence du G2iA du 12 février a permis de rencontrer Anahit Dasseux Ter Mesropian, l’auteure, Serge Avedikian, et Guillaume Rappeneau les producteurs, qui ont raconté leur parcours et leur rencontre sur ce projet. Au delà de la diffusion sur TV5, les rushs recèlent de trésors de témoignages qui méritent un format film documentaire de 1h10 susceptible de concourir dans des festivals. 

Le dîner a donné lieu a des échanges pour trouver le financement complémentaire nécessaire. Les participants ont été très sensibles à la qualité du projet et des échanges et se sont dits prêts à se mobiliser pour réunir le montant requis. 

Les entreprises et personnalités souhaitant prendre part rapidement sur un tel projet peuvent s’adresser à contact@g2ia.fr pour toute précision. 

SA DIFFUSION ET VISIBILITÉ:

La diffusion de ce film documentaire aura lieu en avril 2019, sur TV5 MONDE ainsi que sur la chaîne arménienne H2.

Il sera également projeté en ouverture du Festival du film Francophone à Erevan le 17 mars 2019 ainsi qu’au Siège de l’OIF à Paris le 22 Mars 2019, avec l’Ambassade d’Arménie en France 

TV5 MONDE diffuse en français, sous-titré en 14 langues sur l’hertzien, le satellite, le câble, le Web. Elle est disponible dans 354 millions de foyers à travers 200 pays, et est regardée chaque semaine par 60 millions de téléspectateurs.

L’ensemble de ces diffusions offrira une visibilité des plus importantes de la culture Arménienne et de ses artistes, et de ceux qui les soutiennent.

SON FINANCEMENT:

Le film est produit par Guillaume Rappeneau (Rappi Productions) en France, co-produit par Serge Avédikian et Mikaël Dovlatyan en Arménie (FramArt) et financé principalement par l’OIF et TV5 Monde.

Nous avons rassemblé aujourd’hui 57 000 euros sur un budget total de 80 000 euros.

Nous sommes en train de faire le tour des fondations, associations et entreprises qui pourraient nous aider à boucler le financement manquant, soit 23 000 euros.

Votre engagement à nos côtés nous est donc précieux !

NOTRE PROMESSE:

Au-delà de faire un film d’une grande qualité artistique, contre votre engagement nous vous promettons :

  • Votre crédit en générique de fin, juste après les producteurs, avec la mention « Avec le soutien de…», ou « avec le soutien exceptionnel de…», selon le montant possible pour chacun.
  • Le nom des responsables dans les remerciements spéciaux.
  • Le droit de diffuser le film par des projections privées ou publiques, et non commerciales, dans le cadre des activités et de la communication de votre Fondation ou Entreprise.
  • Le droit de graver des DVD pour des membres de votre Fondation ou Entreprise.
  • Le droit d’utiliser des extraits du film sur les plateformes internet et numériques de votre Fondation ou Entreprise.
  • Après 24 mois d’exploitation exclusive des chaînes de télévisions, le droit de diffuser le film dans son entièreté sur ces mêmes plateformes internet et numériques.

Et si nous réflechissions avec un philosophe ?

Pour envisager le monde qui vient, la révolution des temps modernes, rien de tel qu’un regard chargé d’érudition mais aussi d’humour ! C’est ce que nous propose Yves Roucaute, qui vient de publier son dernier ouvrage “Le bel avenir de l’humanité”.

Abolition du travail et robots, corps bioniques et bébés sur mesure, clonage et cryogénisation, corps augmenté et suppression des maladies, télé-transportation et véhicules indépendants, disparition de l’État et du pouvoir politique, de la guerre et de l’oppression des nations, économie collaborative et réseaux sociaux, abrogation de l’écriture et du dressage éducatif, libération du corps féminin, art contemporain et conquête spatiale, le meilleur est devant nous.

Avec lui nous prendrons le temps de regarder les évolutions sous l’éclairage de l’histoire, de la pensée et d’une nouvelle morale jubilatoire !

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 13 novembre à 19h30Inscrivez-vous avant le 8 novembre avec le formulaire ci-dessous … puis procédez au règlement du dîner (40 euros pour les membres, 50 euros non-membres) en carte bancaire.
ATTENTION : en raison des mesures de sécurité renforcées, nous vous rappelons l’importance du respect des horaires pour votre venue, pensez à arriver pour 19h30. Date limite d’inscription le 8 novembre, pour remettre à l’accueil du Sénat la liste nominative des présents.Date: Mardi, 13 Novembre, 2018 – 19:00 – 23:00

11 septembre, rencontre avec Jacques Marilossian

Quelles actions mener pour renforcer les liens entre la France et l’Arménie ?

Le député Jacques Marilossian, président du groupe d’amitié France Arménie, nous fait l’honneur de venir nous parler de son voyage de juin dernier.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 11 septembre à 19h30Inscrivez-vous avant le 3 septembre avec le formulaire ci-dessous … puis procédez au règlement du dîner (40 euros pour les membres, 50 euros non-membres) en carte bancaire.
ATTENTION : en raison des mesures de sécurité renforcées, nous vous rappelons l’importance du respect des horaires pour votre venue, pensez à arriver pour 19h30. Date limite d’inscription le 3 septembre, pour remettre à l’accueil du Sénat la liste nominative des présents.

12 juin, rencontre avec Philippe GINIER-GILLET

Comment transformer le désir d’innovation en réalité dans les grands groupes et pays émergeants ?

Philippe GINIER-GILLET est spécialiste de la stratégie et du management de l’innovation. Il est Professeur Associé à l’Ecole Polytechnique, au sein du département Entrepreneuriat et Innovation, après notamment dix ans dans la Silicon Valley dans des postes de direction. Il exerce aujourd’hui en tant que Consultant sur les sujets d’innovation et de prise de décisions auprès de directions générales. Selon Philippe, l’innovation entrepreneuriale n’est pas initiée par de bonnes idées, mais par des hypothèses testables et des processus managériaux adaptés.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 12 juin à 19h30

Rencontre avec L’institut des Dirigeants Arméniens

Nous vous proposons de rencontrer Khachatur TSOKOLAKYAN, directeur de l’Institut arménien des administrateurs (Armenian Institute of Directors « AIOD ») qui se déplacera spécialement d’Arménie pour nous présenter le rôle et les activités de l’AIOD au service de la compétitivité des entreprises Arméniennes.

L’AIOD (www.iod.am) est une association, non gouvernementale, créée en 2014, avec l’assistance consultative de la société financière internationale (International Finance Corporation « IFC »). La mission de l’AIOD est de promouvoir le rôle des administrateurs et de protéger leurs intérêts. L’objectif de l’AIOD est de devenir un chef de file dans le domaine de la gouvernance d’entreprise au service du développement économique de l’Arménie et de la prospérité économique de la société Arménienne.

L’AIOD compte actuellement 17 membres.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 10 avril à 19h30

Blockchain : 2018 début de la généralisation ?

Antoine Yeretzian, cofondateur de Blockchain France, nous fait le plaisir de venir débattre des dernières évolutions de cette technologie qui a tant fait parler d’elle ces derniers temps avec le Bitcoin.

De nombreux services sont nés autour du Blockchain et commencent à devenir industriels. 

Alors, bulle ou réalité ? Venez partager nos réflexions autour des questions suivantes :

  • Qu’est-ce que la blockchain et pourquoi elle est importante ?
  • Quels sont les secteurs et les entreprises qui seront concernés et comment s’y préparent-ils ?
  • Quelle réalité derrière le buzz ?

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 13 février à 19h30

Arménie, l’art dans la transmission

Anahit Dasseux Ter Mesropian et Serge Avedikian viendront nous parler de ce projet de son histoire, du tournage et des perspectives.

Il existe aujourd’hui un monde artistique arménien en France et qui s’exprime, réfléchit à son identité, son histoire, mais toujours avec ce souci d’être, dans le même temps, profondément ancré dans la culture française. Pour témoigner de cette richesse culturelle, ils ont choisi de faire un film documentaire qui a pour ambition de raconter ce lien et sa transmission, en mettant en valeur la force créatrice des artistes d’origine arménienne à travers les générations.

Le portrait de ces artistes qui ont accepté de raconter leur histoire et ce qui les avait amenés à la création artistique, ainsi que leurs enfants, devenus artistes à leur tour nous promet un film passionant qui sera diffusé en avril sur TV5.

Anahit Dasseux Ter Mesropian nous fera part de cette belle histoire qu’elle a initié et des opportunités pour chacun d’entre nous.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 12 février 2019 à 19h30