La nouvelle révolution industrielle

De la transformation digitale à une nouvelle «révolution industrielle» … Et si la transformation digitale n’était qu’un début ? 

Un dîner-débat animé par Philippe Kalousdian, du cabinet ISlean.

Impulsée par les nouvelles technologies, les entreprises connaissent des transformations profondes : organisationnelles, humaines et managériales. 

Harris Interactive et ISlean Consulting ont recueilli le témoignage d’experts et de dirigeants de grandes entreprises (DRH, DSI, Directeur de la transformation, Directeur de la communication digitale…) et interrogé les salariés français pour mieux appréhender ces changements culturels

Venez partager leurs réponses et leurs expériences autour des questions suivantes :

  • Dans quelle mesure le digital bouleverse-t-il aujourd’hui les modèles économiques traditionnels ?
  • Comment les entreprises font-elles face aux nouveaux acteurs proposant des modèles économiques disruptifs?
  • Ces transformations sont-elles vécues comme un gisement d’opportunités ou une menace ? Les décideurs et les salariés en ont-ils une vision partagée?
  • Quels sont les enjeux organisationnels et managériaux de ces transformations ?
  • L’agilité est-elle la seule et bonne réponse à long terme ?

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 6 décembre  à 19h30

L’entreprise 4.0 avec Gérard Balantzian

Directeur de l’IMI, Gérard Balantzian aborde dans son dernier livre « L’entreprise 4.0 » les multiples transformations engendrées par les objets connectés, les robots de nouvelle génération, le Big data et l’intelligence artificielle.

Il nous propose de venir nous exposer ses réflexions et de débattre avec vous de la manière d’orchestrer l’ensemble.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 14 novembre à 19h30

Startups arméniennes : bilan et perspectives

Après le premier voyage de découverte organisé en octobre 2015 avec 3 français impliqués dans les nouvelles technologies, il nous semblait important de mener un plus grand nombre de personnes et de nous focaliser sur les startups.

C’est donc avec Joyce Pitcher, Vahan Garabedian, Philippe Kalousdian, Sebastian Pavel, Fabien Fischer et Laurent Vermot Gauchy que nous avons rencontrés les acteurs de cet écosystème de plus en plus dynamique. De plus, dans le cadre d’une initiative d’accompagnement des startups, nous avons participé à la toute première édition d’un concours de jeunes entreprises avec le centre d’Innovation Microsoft et StartupWiseGuys.

Nous vous présenterons nos impressions et propositions d’action, autour d’un dîner, mardi 10 octobre, au Sénat.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 10 octobre à 19h30

Startups et cinéma

Pour bien reprendre l’activité après ces vacances méritées, nous vous proposons de nous réunir mardi 12, au Sénat où nous avons maintenant nos habitudes, afin de discuter avec les participants du dernier voyage en Arménie et avec Denis Parseghian qui nous parlera de la promotion du film The Promise.

Nous organisons un nouveau voyage au coeur de l’écosystèmes des startups arméniennes, du 26 septembre au 1er octobre.

Ce sera l’occasion de rencontrer les acteurs de ce que l’on peut appeler la Hay Valley, de voir les entreprises qui y ont installé leurs centre de R&D, de visiter deux salons (CSIT et Digitec) et d’élargir votre réseau.

Erevan est aujourd’hui le berceau de nombreuses sociétés innovantes qui ont fait apparaître PicsartShadowMaticSoloLearnBazillion Beings … 

Programme :

  • Mardi 26 – Visite de Erevan et dîner avec des entrepreneurs étrangers installés en Arménie
  • Mercredi 27 – Conférences CyberSécurité au ArmTech congrès – Dîner Jazz
  • Jeudi 28 – Journée au salon CSIT – Dîner de gala
  • Vendredi 29 – Visite du salon Digitec – Dîner debrief
  • Samedi 30 – Visite du TUMO et de sa pépinière (dont le fleuron Picsart) – Rencontre avec des centres R&D d’entreprises américaines (Synopsys, … Microsoft) – Dîner arménien avec quelques startups
  • ü  Dimanche 1er – Retour sur Paris (8h – 12h)

Si vous voulez rencontrer les startups de demain, développer de nouveaux partenariats et élargir votre écosystème d’innovation, remplissez le formulaire ci-dessous.

Dîner-débat : Cyberattaques & campagnes électorales

Le Mardi 13 juin 2017, au Restaurant du Sénat, Nicolas Arpagian (*) interviendra sur le sujet :

“Cyberattaques & campagnes électorales”

  • quelles pratiques,
  • quelles parades,
  • quelles perspectives

pour les équipes de campagne ?

2016 – 2017 a été une période électorale dans le monde qui a été propice au développement de cyberattaques visant à nuire aux candidats en campagne dans les grandes démocraties.

Quelles sont les stratégies de nuisance, quelles sont les parades à mettre en place, quelles sont les perspectives d’évolution de ces pratiques ?

Autant de questions qui seront expliquées par Nicolas Arpagian, suivi d’un débat.(*) Nicolas Arpagian
Directeur de la Stratégie d’Orange Cyberdefense et Directeur scientifique à l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice, Nicolas Arpagian est l’auteur de “La Cybersécurité” (Collection «Que sais-je», PUF) et de nombreux autres publications.
Twitter @cyberguerre

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 13 juin à 19h30

Réussir dans un monde complexe

jean charles samuelian

Un dîner-débat animé par Jean Charles Samuelian, qui nous fera part de son expérience.

Jean-Charles Samuelian est co-fondateur et CEO d’Alan. Alan est la première assurance santé digitale en France, et la première assurance indépendante agréée depuis 1986. Alan réinvente l’expérience utilisateur tout en fournissant une couverture simple et transparente avec un excellent rapport qualité prix. Créée en 2016, la société a levé plus de 12 M€ dans un des plus gros tour de seed français.

Avant cela, Jean-Charles a co-fondé Expliseat, qui a révolutionné le siège d’avion de classe éco. Il code depuis qu’il a 12 ans. Jean-Charles a reçu de nombreux prix dont la Médaille du Redressement Productif, deux Prix Montgolfier, les 30 Glorieux d’Europe 1, les 100 de l’Aéronautique Européenne par l’Usine Nouvelle.

Il est ingénieur des Ponts & Chaussées, avec un MBA du Collège des Ingénieurs et est diplômé de l’Institut des Actuaires.

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 9 mai à 19h30

Tour d’horizon des blockchains

antoine Yeretzian

Un dîner-débat animé par Antoine Yeretzian, cofondateur de Blockchain France. Cette technologie encore inconnue du grand public agite les cercles numériques et financiers depuis déjà quelques mois et ses promesses semblent immenses tant pour l’ensemble des industries que pour la société civile.

Alors, bulle ou réalité ? Venez partager nos réflexions autour des questions suivantes :

  • Qu’est-ce que la blockchain et pourquoi elle est importante ?
  • Quels sont les secteurs et les entreprises qui seront concernés et comment s’y préparent-ils ?
  • Quelle réalité derrière le buzz ?

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 11 avril à 19h30

Dîner UFAR du 13 février 2017

Le diner conférence  mensuel du G2iA était consacré au rendez vous annuel du groupement avec  l’Université Française en Arménie et la ville de Sarcelles.

L’année des 15 ans de l’UFAR et de 10 ans d’expérience d’accueil des stagiaires licence, le dîner conférence était honoré par la présence de SEM Henry Cuny l’ancien ambassadeur de France en Arménie et son épouse ainsi que Mr Jean-Marc Lavest, recteur de l’UFAR.

Les stagiaires de l’UFAR étaient présents avec leurs tuteurs des services de la ville de Sarcelles pour partager leur expérience avec nombreux participants du diner conférence.

Monsieur Cuny a évoqué dans un premier temps la vision qu’il a souhaité et mis en place pour que les jeunes arméniens aient les mêmes chances de réussite et d’insertion dans leurs pays que ses enfants en France qui préparaient les grandes écoles. Cette vision, s’est mise en place durant quatre années de mobilisation, persévérence et combat contre les préjugés pour disposer d’un outils, l’UFAR, qui est aujourd’hui la plus grande réussite de la diplomatie Française en Arménie.

Les standards de sélections des étudiants à l’entrée, la rigueur des examens, ont permis très vite et encore aujourd’hui aux étudiants d’être primés dans des concours inter universitaire, national et international. Les anciens élèves, trentenaires aujourd’hui, commencent à accéder aux plus hautes fonctions de l’état, et ce processus se poursuit aujourd’hui après 15 ans d’existence de l’UFAR.  Bien sur, il y a eu et il peut y avoir ici ou là des tentatives d’influence pour disposer de passe droits, privilèges pour un fils ou un neveu de la part de personnalités locales, mais l’organisation en place et la répartition des fonctions au sein de l’institution ou le recteur et le secrétaire général sont nommés par la partie Française, évite ces dérives et garantit le respect du standard exigé de la part des universités françaises en général et de Lyon 3 en particulier.

Après cette intervention rétrospective, Monsieur Jean Marc Lavest a présenté le présent et avenir de l’université dans le cadre régional du Caucase.

Tout d’abord, et puisque le dîner était organisé autour des stagiaires de la ville de Sarcelles, Monsieur Lavest a souligné que les stages sont passés en 2017 de 4  à 7 semaines, ce qui laisse aux organismes d’accueil et aux stagiaires d’avoir un temps suffisant pour développer une action réellement utile, allant plus loin qu’un stage de type découverte avec l’ancien format sur 4 semaines. Ensuite, Il a annoncé qu’à coté des filières commerce, gestion, droit international et banque, une nouvelle filière mathématique appliquée à l’informatique et actuariat allait être lancée dès la rentrée 2017. Enfin il a annoncé que les accords qui liaient la France et l’Arménie  pour l’UFAR allaient être renouvelés à l’occasion de la visite officielle du président de la République d’Arménie Mr Sarkissian en France début Mars. Ces accords doivent permettre entre autres d’affirmer davantage le rayonnement régional de l’UFAR dans le Caucase, ou des étudiants iraniens et Russes ont commencé à s’inscrire en nombre.

Le G2iA espère que ces perspectives seront accomplies avec le même niveau d’exigence d’équité et d’excellence que celui qui a guidé l’UFAR durant ses 15 premières années.

Jacques Bahry, président du G2iA,  a salué Mr & Mme Cuny ainsi que M Lavest qui nous faisaient l’honneur d’être présent ce soir, et a fait part de ses sincères remerciements à la Ville de Sarcelles , notamment Monsieur le député maire François Pupponi qui soutient ce projet d’accueil des stagiaires à travers le G2iA, grâce à l’implication de M Khatchikian ancien conseiller municipal de la ville sans qui ce projet n’aurait pas existé depuis 2011.  Il a rappelé l’investissement du groupement depuis maintenant 10 ans pour l’accueil des stagiaires en région parisienne et sa conviction  sur le rôle d’ambassadeurs de de l’économie arménienne pour la coopération avec la France et les ressources qu’ ils représentent pour le développement des PME Françaises dans la région du Caucase, de l’Iran et des pays de l’union douanière créée par la Russie.

Ensuite Virginie Dilanyan, directrice du service culturel, a présenté son service et présenté les actions menées par Serzh Abrahamian.

Aurélie Albot, directrice du service de l’enfance a présenté les missions confiées à Yevgenya Danielyan.

Enfin, Philippe Poux, directeur général de la société Contextor, spécialisé dans l’automatisation et la robotisation de processus d’entreprises a souligné le profils particulièrement entreprenant et innovant des étudiants de l’UFAR en général et de Samvel Gharibian en particulier en stage dans son entreprise.

A chaque fois, Monsieur le recteur a insisté sur l’importance de cette expérience, qui même si elle a lieu dans des collectivités territoriales, ne sont pas moins des organisations gérant des ressources humaines et financières  très conséquentes. Le rôle de services culturels ou de l’enfance, dans des villes de 70 000 habitants,  regroupant des dizaines de communautés pour donner accès à une  culture, éducation, la santé de qualité permettant une intégration harmonieuse est une élément central dans la vie des citoyens et une expérience enrichissante pour les heureux bénéficiaires de ces stages.

Rendez vous est déjà pris pour poursuivre cette coopération en 2018.

L’émergence d’une nouvelle forme d’outils intelligents

Un dîner-débat animé par Philippe Poux, Directeur Général de Contextor.

L’émergence de technologies intelligentes commence à envahir tous les domaines et suscitent des craintes … un tour d’horizon s’impose. 

Venez partager nos réflexions autour des questions suivantes :

  • Quels sont les facteurs qui expliquent cette accélération ?
  • Quels seront les impacts sur le travail et les enjeux pour le management ?
  • Comment les entreprises vont modifier leur processus ?

Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème le 16 janvier  à 19h30

Economie numérique avec Lionel Hovsepian

Economie Numérique :

Accélérer la croissance des jeunes pousses avec des investisseurs – incubateurs

avec Lionel Hovsepian VP Business développement Europe de Wesley Clover

Après un parcours de 30 ans dans des grandes entreprises du secteur des TIC Lionel Hovsepian il dirige depuis bientôt 3 ans la zone Europe de l’investisseur canadien en tant que Vice président chargé du développement.  Il présentera son expérience sur  le business model et les opportunités que ce modèle peut initier avec des exemples pratiques de projets de de produits lancés depuis deux ans.

Wesley Clover (http://www.wesleyclover.com/technology/) est un  investisseur – incubateur dans le domaine du Numérique qui a mis en place un modèle original de développement caractérisé par a un véritable succès en tant qu’investisseur et développeur d’entreprises dans le domaine des TIC.

Sir Terence Matthews est le fondateur et le Chairman de Wesley Clover International. Depuis 1972, Terry a créé plus de 120 entreprises incluant Mitel et Newbridge Networks.

A ce jour, Wesley Clover a des intérêts dans un grand nombre d’entreprises du secteur des TIC.

Wesley Clover focalise ses investissements dans les applications SaaS, la prochaine génération du Cloud, les services, le matériel pour les communications fixe et mobile, la collaboration vidéo, l’engagement et la relation clients, l’analytique et plus. 

L’expérience et le modèle unique d’incubation des start-ups font de Wesley Clover une entreprise efficace à créer des entreprises qui réussissent.

Wesley Clover a des partenariats privés et publics pour établir des Incubateurs et Accélérateurs de part le monde. Ces projets s’appellent Alacrité.

Alacrité est largement symbolisé par son nom : L’alacrité est un état de vigueur et de vitalité corporelle, mêlé de bonne humeur et d’entrain, une vivacité s’accompagnant d’une facilité à s’exprimer ou à accomplir un travail avec un zèle empressé. On ne saurait mieux définir l’esprit qui règne dans les entreprises que crée Sir Terry Matthews depuis quatre décennies, entreprises marquées par l’agilité et le dynamisme.

Alacrité est un accélérateur de jeunes pousses créées à partir de zéro : Celles-ci sont constituées à partir de la rencontre de besoins de marché, d’intentions de commandes, d’idées et d’équipes co-localisées. Les idées et les équipes sont sélectionnées de manière pragmatique, selon des pratiques originales et éprouvées.  Entourées d’acteurs expérimentés et généreux de leur temps et de leurs conseils, conseillers, mentors et experts, les jeunes pousses sont placées dans des conditions stimulantes : elles n’ont pas à courir derrière l’argent, elles peuvent compter sur le concours de nombreux intervenants pour tester leurs idées, la viabilité, la pérennité, la logique économique, mais d’abord et surtout le caractère vendable de leurs solutions. La mise sur le marché est en effet le critère primordial des projets d’entreprises sélectionnés, suivie de la solidité et de la ténacité de l’équipe..Restaurant du Sénat, 15 ter rue de Vaugirard – Paris 6ème avec pour première date : le 8 juin  à 20h