Jean Jacques Damlamian, un visionnaire !

Un bienfaiteur du G2iA nous a quitté 

Durant cette période douloureuse, nous avons appris la disparition d’un grand membre bienfaiteur du G2iA, Jean Jacques Damlamian.

Jean-Jacques a été un homme qui a été un exemple d’engagement au sein de la communauté, tout en menant une carrière de dirigeant brillant au sein de FranceTelecom et Orange. Toujours à l’écoute, exigeant sur les projets, il a toujours intégré avec subtilité la difficulté, mais aussi la puissance de la combinaison d’une vie professionnelle accomplie et d’un engagement fidèle à sa communauté.

Le G2iA, et plus généralement la communauté arménienne, perd un grand homme curieux et toujours prêt à supporter la jeune génération, avec différentes manières de faire, tant en Arménie qu’en France.
Toujours généreux, il a systématiquement participé à tous les forum emploi, contribué à structurer les projets en Arménie  et participé à beaucoup de nos dîners mensuels, chaque fois que son agenda le lui permettait.
Nous en retiendrons ses éclats de rire et son humour durant nos dîners, ses conseils avisés et son soutien exigeant à nos projets, son engagement discret  pour certaines d’entre eux. Au delà il a intéressé motivé beaucoup de dirigeants d’origine arménienne à venir à nos dîners, s’impliquer sur nos projets et ainsi faire profiter l’association de son réseau.

C’est un modèle d’engagement qui nous quitte et qui laisse un grand vide pour la communauté. 

Toutes nos pensées vont à Sylvia et tous les proches. 

Puisse la terre lui être légère et qu’il repose en paix dans la lumière du seigneur. 

Le bureau du G2iA

Témoignages

C’est 1998 à l’ECHANGEUR que j’ai eu la chance de découvrir cet étonnant personnage, innovant et tonitruant, qui savait si bien distinguer les idées porteuses d’avenir et les imposer.
Jean Jacques a beaucoup apporté à la communauté arménienne en France et activement participé aux actions de notre association.
C’est à ces deux titres que j’ai la tristesse de vous annoncer son récent décès. C’est aussi l’occasion de lui rendre hommage en donnant la parole à quelques uns de ses amis et collègues et de proposer à tous d’apporter vos commentaires sur cette page.
Philippe Poux

Jean-Jacques, était un grand Manager respecté pour ses multiples compétences et respectable pour son éthique sans tâche. A partir de 1989 nous avons su monter ensemble une excellente collaboration entre France-Telcom et Hewlett-Packard France. Plus tard nous nous sommes retrouvés pour parler de coopération avec l’Arménie. Son attachement et ses initiatives pour aider ce pays ont été significatives comme l’installation d’Orange et la mise à disposition de centre d’appel lors des phonétons du Fonds Arménien de France.
Qu’il repose en paix après ces très difficiles dernières années de vie que Sylvia, son épouse, a accompagné avec un courage remarquable.
En cette triste année 2020, après Patrick Devedjian, un autre grand ami s’en est allé.
Robert Aydabirian

A notre Grand Dam
A notre Grand Dam
car « DAM » était un des surnoms donnés à Jean-Jacques Damlamian par ceux de ces collaborateurs qui l’admiraient comme ceux, moins nombreux, qui ne l’aimaient : il ne laissait jamais indifférent. « JJD » était un autre surnom, moins affectueux, de ce personnage sans cesse en mouvement.
A notre Grand Dam
car Jean-Jacques était grand. Grand par la taille et la largeur de ses mains, grand par la vision qu’il portait et incarnait pour France Telecom, dont il lança le déploiement international comme le virage Internet. Grand soutien de Wanadoo dès la première heure, il a accompagné toute l’équipe de France Telecom Interactive avec une ténacité constante et une bienveillance permanente.
A notre Grand Dam
car Jean-Jacques nous a quittés et que nous voici nombreux à en être orphelins. Il nous reste l’écho de son rire tonitruant inimitable, comme de tous les échanges, parfois houleux, toujours bienveillants, que nous avons pu avoir avec lui, et qui chacun nous ont fait grandir.
Repose en paix Jean-Jacques, et merci pour tout ce que tu nous a permis de réaliser !
Philippe Dewost
Co-fondateur de Wanadoo

J’ai bien connu Jean Jacques Damlamian, le grand Dam comme on l’appelait familiérement…
Quand il venait faire une conférence à l’Atelier de la Cie Bancaire; il y avait toujours un monde fou pour venir l’écouter avec sa voix de stentor… et c’est lui qui – je crois que c’était en 1997/98 – m’avait invité dans son bureau en me disant “tu vas entendre pourquoi les telcos 1.0 vont crever ” (il avait toujours un langage châtié). Il m’a fait en effet une démo temps réel de skype ! Il a réveillé pour cela un type en silicon valley, qu’il avait dans son répertoire skype.
RIP l’ami…Beaucoup vont te regretter!
Jean Michel Billaut

C’est une bien triste nouvelle que d’apprendre la disparition de Jean-Jacques Damlamian, celui que tout le monde appelait JJD.
Jean-Jacques c’était une forte personnalité, bien sûr un brillant intellect, quelqu’un qui s’impliquait vraiment dans les projets tant professionnels que personnels.
Jean-Jacques c’était aussi un immense réussite professionnelle dans le monde des télécommunications et un modèle pour tous les français d’origine arménienne dans le domaine des nouvelles technologies.
Enfin, Jean-Jacques, c’était un cœur grand comme ça, toujours prêt à rendre service, avec sa forte voix et son rire inénarrable. Un personnage unique et attachant.
Paix à son âme et sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
Laurent Vartanian

Jean-Jacques Damlamian a été mon patron au début de la dérégulation du monde des télécommunications. Il était responsable de la branche internationale de France Telecom et il a été un véritable visionnaire, développant tous azimuts de nouveaux services à l’international, menant une politique commerciale agressive et nouant des relations prometteuses avec les nouveaux acteurs de télécommunications.
Jacques Heitzmann

J’ai rencontré Jean-Jacques Damlamian lorsque j’ai intégré le Groupe France Telecom en tant que Président de la filiale télémarketing en 1991.
A l’époque, cette activité de service était nouvelle et cherchait sa voie au sein du groupe. Alors que les réticences étaient nombreuses, j’ai trouvé en Jean-Jacques Damlamian un soutien efficace et une écoute pour ce qui n’était pourtant pour lui qu’un sujet mineur.
Mais j’ai ressenti chez lui une curiosité d’explorateur pour tout ce qui était nouveau, une capacité à déceler les signaux faibles et une volonté d’orienter le groupe France Telecom vers une certaine agilité.
Lors d’arbitrages délicats, il a su réserver un peu de son temps, réunir avec autorité les parties prenantes, les écouter toutes et décider sans délai.
Des qualités d’un vrai manager, et d’un honnête homme.
Emmanuel Mignot

J’étais plus groupie qu’autre chose. J’avais participé comment agent téléphonique a un phoneton, Jean Jacques était passé et je m’étais étonné (j’étais étudiant) qu’il arrive à conjuguer sommet de France Telecom et activisme communautaire.
Frédéric Azad Koumrouyan

Jean-Jacques était un grand personnage reconnu dans notre secteur.
Lors de plusieurs réunions de travail avec Jean-Jacques en tant que partenaire de France Telecom, j’ai rencontré un homme hors norme tant au niveau de son intelligence que sa pertinence d’opinion.
Plus récemment, j’ai consulté Jean-Jacques comme mentor sur le marché des télécoms et réseaux et j’ai sincèrement apprécié son ouverture d’esprit, sa disponibilité et sa gentillesse.
Son départ m’attriste vraiment.
J’ai une pensée amicale pour toi et ta famille, Jean-Jacques…
Lionel Hovsepian

Jean Jacques, issu du milieu de l’immigration, était celui qui avait réussi dans le milieu socio-professionnel  en France en occupant un poste tant convoité au  sein de France Telecom. ils ne sont pas nombreux. Je l’ai connu épisodiquement, une voix et un timbre particulier, profondément arménien, il incarnait une force de travail sans commune mesure.
Gérard Guerguerian

Laisser un commentaire